Elargir notre base militante

Il faut être clair: les gens ne font plus confiance aux politiques. Ils ne les croient plus. Si nous voulons élargir notre base militante, nous devons sortir de nos réflexes de professionnels de la politique et trouver d'autres points de rencontre avec la société. Regardons autour de nous: il y a un nombre incroyable de femmes et d'hommes qui s'engagent ou qui veulent s'engager au profit de la société. Il est là le point de rencontre : c'est notre volonté commune d'agir au profit de la société. Encore faut-il le faire savoir sans être d'emblée victime de l'effet répulsif que le mot "politique" provoque aujourd'hui. Les JFDF ont un rôle essentiel à jouer pour "dépolitiser" notre discours. Non pas pour le rendre moins "politique" car c'est le sens même de notre action. Mais pour lui redonner du sens auprès des gens qui pourraient s'engager à nos côtés et qui ne l'osent pas. Les JFDF doivent être notre fer de lance pour conquérir de nouveaux publics. Mais ils n'y arriveront pas sans l'appui de leurs aînés qui doivent assurer la continuité de notre combat et la transmission de nos valeurs. Je proposerai la mise en place d'un comité intergénérationnel qui sera chargé d'identifier les acteurs de la société qui partagent nos valeurs sociales libérales et nos préoccupations. L'objectif : nouer des partenariats avec des associations, des organisations syndicales, des fédérations patronales, des groupes de pressions... autour de projets concrets.